Jeux d'argent islam




jeux d'argent islam

Les raisons de cette interdiction sont multiples et nous allons tenter de les quebec lottery results 649 éclaircir, à notre humble niveau.
Il ny a pas donc une autre interprétation possible du Coran au sujet des comment avoir plus de j'aime sur facebook application jeux de hasard.
Ils posent un problème moral puisque le joueur peut gagner de largent sans aucun effort ce qui est contraire aux valeurs de lIslam.
Cest la raison pour laquelle Allah a institué pour les hommes, par le biais de la Législation Révélée, des règles bien déterminées et claires, ayant pour objectif, dans un premier temps, de leur enseigner quels sont les moyens licites (et illicites) dacquisition de biens, mais.Largent de la majorité se retrouve ainsi monopolisé entre les mains dune minorité, chose contre laquelle lIslam a toujours lutté.Source ( ici et là ).De même, en matière déchanges de biens, Allah a rendu le commerce licite, parce quil sagit là du moyen par lintermédiaire duquel chacune des deux poker spielen elmshorn parties contractantes, aussi bien le vendeur que lacheteur, y trouve son compte et son profit.En effet, un jeu de hasard fait intervenir deux ou plusieurs personnes qui font une prédiction et une affirmation sur un événement futur ou dont on na pas connaissance, et conséquemment engagent une mise dargent.De plus, les distributeurs et les créateurs des jeux de hasard tiennent à ce que leur activité leur soit profitable.A lépoque de la Révélation, il en existait de nombreuses formes: lune des plus courantes consistait à acheter un animal, à légorger, à le diviser en plusieurs parts et à le distribuer suivant un tirage au sort.



Résultat: Nous ne reculons devant rien pour accroître notre richesse, quitte pour cela à acquérir des biens de façon illicite.
On remarquera que dans ce verset, Allah a lié la pratique du jeu de hasard à la consommation du vin ainsi quà deux éléments en rapport direct avec des pratiques païennes: les pierres dressées (stèles auprès desquelles les polythéistes égorgeaient des animaux au nom de diverses divinités) et les.
Mais comme lêtre humain est prédisposé pour vivre au sein de ses semblables et en société, le seul droit de propriété ne lui suffit pas: il doit également être en mesure de procéder à des échanges de propriétés et de services.
Nous savons tous que lIslam a toujours prôné les valeurs dentraide, de justice et de solidarité au sein de la communauté humaine.Cette disposition du texte coranique nous enseigne au moins deux choses: La répulsion que lon doit éprouver à légard des jeux de hasard doit être semblable à celle qui nous avons pour les pratiques relevant du «Chirk» (association à Allah).Voici donc quelques unes des raisons qui expliquent pourquoi le musulman se doit de détester et déviter au maximum les jeux de hasard.Apparemment, on préfère plutôt les formes déguisées des jeux de hasard pour se déculpabiliser!Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont quune abomination, œuvre du Diable.

En sus de la dépendance qui se développe chez le joueur, il y aussi une sorte divresse qui le prend, le faisant perdre progressivement sa conscience et son bon sens.
Malgré tout, jouer au loto un vendredi 13 ou gratter un ticket pour son anniversaire reste un loisir très raisonnable qui ne saurait transformer un musulman pratiquant en mauvais croyant.
Il en arrive ainsi à négliger ses responsabilités fondamentales pour satisfaire son vice: On ne compte plus le nombre de personnes qui, au lieu de subvenir aux besoins financiers de leur famille ou de sacquitter de leurs dettes envers leurs créanciers, préfèrent «jeter» leur argent dans lassouvissement de cette passion.


Sitemap